Le cepFrance

  • analyse de manière systématique les projets politiques de l’Union européenne
  • informe les médias, les milieux politiques, scientifiques ainsi que l’opinion publique.
  • Nos analyses émettent, au moyen de feux tricolores, un avis sur les conséquences des projets communautaires et sur la pertinence des initiatives de l’Union européenne.

Pour renforcer son indépendance et conduire sa mission, le cep-France, institution de la société civile, a besoin du soutien des entreprises et des particuliers. Ils sont invités à participer chaque année à la convention générale qui définit ses orientations.

Le cepFrance les convie régulièrement à rencontrer ses équipes et ses conseillers, à discuter en avant première de ses travaux, à participer à ses manifestations.

Objectifs

Le cepFrance

  • fournit au public des informations actuelles et des connaissances fondamentales détaillées sur les propositions de l’UE,
  • évalue les propositions de l’UE avant leur adoption, en fonction des principes de l’économie de marché,
  • souligne les conséquences économiques et juridiques de ces propositions,
  • formule des ébauches de politique pratique pour l’Europe,
  • contribue à la transparence du processus de décision démocratique de l’UE.

 

Méthode

Le cepFrance

  • satisfait les exigences d’une organisation à but non-lucratif, qui obligent à être indépendants de tout intérêt particulier comme des partis politiques,
  • surveille de manière systématique et permanente les propositions pertinentes de l’UE à travers différents formats de publication,
  • surveille le processus législatif du parlement et du conseil européens,
  • adopte une approche interdisciplinaire, caractérisée par une coopération étroite entre les économistes et les juristes du cepFrance ainsi qu’avec les collègues du cep de Fribourg.

 

Mission

Le cepFrance préconise

  • le renforcement des structures qui maintiennent la démocratie et la primauté du droit en Europe,
  • une Europe libre,
  • l’aboutissement du marché intérieur,
  • un exercice du pouvoir en accord avec les traités et le principe de subsidiarité,
  • un niveau de régulation et de bureaucratie le plus faible possible.