Taxe carbone ou échange de quotas d’émission

shutterstock

En Allemagne, le prix du CO2 est en cours de discussion dans le but d'atteindre les objectifs climatiques allemands d'ici 2030. Le cep présente les lignes directrices de l'UE et les options en la matière - taxe sur le CO2 ou échange de droits d'émission - et les évalue.

cepAdhoc

Contrairement aux mesures réglementaires dirigistes de protection du climat, la tarification du CO2 peut réduire les émissions de CO2 de manière efficace et économique et compenser les "effets de rebond". Du point de vue du cep, l'échange de droits d'émission est supérieur à une taxe sur le CO2 car il peut garantir le respect des objectifs de réduction de l'UE. C'est aussi l'option économiquement la plus rentable. Un système fermé d'échange de droits d'émission - par exemple, uniquement pour le secteur des transports - réduit le risque de fuite de carbone. Dans l'ensemble, c'est donc - du moins à court terme en tant que solution transitoire - le moyen de choix.