L’intelligence artificielle pour l’Europe pilier 2 : adapter les systèmes éducatifs et sociaux

Shutterstock

Suite à la cepAnalyse du 16 septembre 2019 portant sur le principal objectif de cette stratégie, à savoir la promotion et la coordination des investissements dans l'IA, la présente cepAnalyse du deuxième pilier de la stratégie IA de la Commission porte sur l'adaptation nécessaire des systèmes éducatifs et sociaux au nouveau monde du travail.

cepPolicyBrief

L'Union Européenne souhaite promouvoir le développement et l'utilisation de l'intelligence artificielle (IA). Une "Stratégie IA" à trois piliers exige des Etats membres qu'ils adaptent leurs systèmes éducatifs et sociaux au nouveau monde du travail.

Du point de vue du cep, l'amélioration souhaitée des compétences numériques accroît la compétitivité de l'économie européenne. Les États membres devraient donc s'abstenir d'entraver les changements en cours en subventionnant les emplois qui peuvent être remplacés par l'IA. Toutefois, le cep ne voit pas de raison suffisante pour que la Commission européenne soutienne des programmes de formation et de reconversion pour les groupes professionnels menacés ainsi que des mesures de formation continue pour les employés.