Métaux critiques : le cep Berlin/Fribourg demande la création d'une réserve stratégique dans l'UE

shutterstock

Berlin/Fribourg. Lithium, cobalt, terres rares : La transition énergétique et l'électromobilité nécessitent des quantités considérables de métaux critiques. La condition préalable est une nouvelle gestion européenne des risques dans l'économie et la politique. Jusqu'à présent, de nombreuses matières premières proviennent d'États autocratiques, notamment la Chine. Le Centre de politique européenne Berlin/Fribourg (cep Berlin/Fribourg) a développé un plan stratégique en plusieurs étapes. Celui-ci prévoit de diversifier les sources d'approvisionnement et de promouvoir spécialement le recyclage des métaux critiques.

Les Inputs du cep

« Ces mesures n'étant efficaces qu'à moyen ou long terme, la constitution ciblée de réserves de matières premières critiques constitue un complément judicieux », conseille l'expert du cep Berlin/Fribourg André Wolf, qui a rédigé l'étude. Le stockage pourrait servir de moyen stratégique pour freiner les prix à long terme. Mais cela implique des coûts pour les entreprises, notamment des dépenses opérationnelles pour la construction et la gestion des entrepôts. Elle doit donc être décentralisée. Wolf plaide en outre pour des instruments d'incitation de l'État tels que des amortissements spéciaux sur les réserves de matières premières, des garanties de l'État pour les crédits de stockage ou des subventions pour les joint-ventures à but spécifique. À cela s'ajouteraient des réserves publiques de matières premières comme garantie de base en période de restrictions massives de l'approvisionnement. « Les pays de référence avec des normes démocratiques comparables à celles de l'Europe sont par exemple la Norvège, le Canada ou l'Australie ».

Selon Wolf, une telle couverture de base devrait se limiter à des matières premières particulièrement critiques et être si possible gérée de manière centralisée au niveau européen. « En principe, une gestion active des risques dans le segment des métaux rares passe par une nouvelle amélioration de l'information. L'Union européenne a fait des progrès considérables dans ce domaine au cours des dernières années », souligne Wolf.